Mauricio Jimenez : Entre crampons, gants et tacos

 

Devenir joueur de soccer professionnel a toujours été le rêve de Mauricio. Son développement au soccer est passé à travers plusieurs étapes qui l’ont aidé à se former comme personne, en plus de définir son profil sportif avant la signature de son premier contrat pro. Le parcours de ce joueur formé sur la Rive-Sud est une histoire remarquable qui montre une nouvelle fois que les chemins de la vie ne sont toujours pas tracés à l’avance.

 

 

Sa formation et la révélation

Mauricio a commencé à jouer au soccer à l’âge de six ans au club de soccer Châteauguay, sous la supervision du directeur technique Omar Zeghir qui jouera un rôle important dans son développement lors de son passage en sport-études. À l’âge de 10 ans, le jeune athlète arrive au Club de soccer Roussillon (CSR) où il jouera dès sa première saison comme surclassé dans la catégorie U-12. En tant qu’attaquant, les buts étaient fréquents, mais cela n’éliminait pas l’envie du joueur d’évoluer à la position de gardien de but. Il n’ose toutefois pas en parler à ses parents par crainte de les décevoir.

Le jour déterminant est arrivé en fin de cette saison estivale 2013 quand le gardien titulaire de l’équipe se blesse. Sur le banc, le directeur technique du CSR Ezzio De Leon indique à Maurico : « Mets tes gants et va jouer comme gardien ».

 

 

Ce parcours prend une tangente importante quatre ans plus tard avec l’équipe U14 M AA du CS Spatial de Saint-Hubert.

Encadré par Nasson Théosmy, directeur technique du club, il joue 32 matchs à différentes positions de jeu. « Je jouais comme attaquant, défenseur, gardien et milieu de terrain. Mon seul but était de connaitre tous les postes d’une équipe. Pour devenir un bon gardien, je devais comprendre le rôle de chacun », raconte-t-il.

 

 

En 2019, l’AS Saint-Lambert se cherche un gardien de but pour son équipe U-16 M AAA. L’occasion est parfaite pour Mauricio d’entreprendre un nouveau défi. Le directeur technique à l'époque, Olivier Prud’homme, peaufine son apprentissage comme gardien de but et lui fait jouer des matchs avec l’équipe Senior M AAA pour acquérir de l’expérience.

L’année suivante, son équipe U17 M AAA se prépare pour jouer la finale du championnat contre l’équipe du CS St-Hubert qui allait déterminer le représentant québécois au Championnat canadien. Le match a malheureusement été annulée en raison de la pandémie, tout comme la compétition nationale quelques semaines plus tard.

 

 

Le temps de faire le grand saut

En 2021, Mauricio évolue dans le réseau scolaire, mais son rêve ultime était de jouer au niveau professionnel.

Ezzio De Leon, actuellement directeur technique adjoint au sein de l’ARSRS, connaissait bien les intentions du jeune gardien. Pour l’aider à atteindre son but ultime, il lui propose un voyage au Mexique pour effectuer des essais avec une équipe de la ville de Leon, dans l’état de Guanajuato.

Mauricio décolle pour le Mexique quelques mois après, seul, et sans savoir à quoi s’attendre. « J’avais mes souliers et mes gants avec moi et c’était tout ce dont j’avais besoin ».

Après avoir fait quelques journées d’essai avec différentes équipes, la motivation est de plus en plus difficile. Est-ce que tu t’amuses à chaque entraînement et tu donnes ton 100% ? Si oui, sois patient et le reste viendra après. Voici une phrase que se répétait souvent le jeune homme en territoire mexicain pour garder le moral.

La patience porte ses fruits lorsqu’un appel de club arrive au mois d’août 2022 avec une proposition de contrat. Mauricio saisit sa chance et signe un premier contrat professionnel comme gardien avec le club Furia Azul de Patzcuaro, à Michoacán dans la Liga TDP (3e division mexicaine).

À son premier match le 27 août 2022, ses coéquipiers lui demandent s’il connaît l’hymne national mexicain. C’est à ce moment qu’il réalise vraiment qu’il est sur le point de disputer son premier match professionnel.

 

 

Le début de saison est complexe. Mauricio s’inflige une déchirure au poignet dès la deuxième rencontre de la saison, ce qui compromet sa place comme titulaire. Une fois guérie, il retrouve rapidement son rythme et sa position dans les buts.

Jusqu’ici, il a disputé 9 matchs comme titulaire avec plus de 760 minutes de jeu. Il vit en appartement avec un coéquipier et il s’entraîne cinq jours par semaine. Il a dû s'habituer à la vie au Mexique, notamment la nourriture, la culture et l’exigence physique d’un championnat professionnel. Un de ses plus gros défis a aussi été de maîtriser le gazon naturel en tant que gardien de but. Le ballon fait des bonds différents, les terrains ont des bosses et la situation s'empire avec les grandes pluies. Il a été surnommé Gato par ses coéquipiers en l’honneur de ses grands sauts.

 

 

Le championnat mexicain est actuellement en pause en raison de la Coupe du monde et Mauricio est donc de retour à la maison. Pendant son séjour au Canada, il s'entraine avec Nasson Théosmy et l’équipe semi-pro du CS St-Hubert. Il retournera au Mexique au début de l’année prochaine.

Son contrat est d’une durée d’un an, qu'il espère pouvoir renouveler. Il est surtout parti au Mexique pour évaluer son niveau chez les pros et lui ouvrir d’autres portes potentielles. Pour l’instant, il est satisfait de ses performances.

 

 

 

 

 

 

Partenaires

Evangelista Sports
Collège Français
École secondaire De Mortagne
Evangelista Sports
Collège Français
École secondaire De Mortagne
Evangelista Sports
Collège Français
École secondaire De Mortagne

Suivez-nous

Météo

Weather Icon

Endroit

Température
( à )

Social